Le Scientifique en chef du Québec

Mercredi 26 avril 2017, par Normand Mousseau // Émissions

Avec cette émission, la Grande Équation termine sa sixième saison sur les ondes de Radio VM, 6 saisons de rencontres avec des chercheuses et des chercheurs inspirants qui nous ont fait découvrir leurs immenses contributions au savoir et permis de mieux comprendre notre monde.

Préparer une telle émission, semaine après semaine, demande du temps, bien sûr, mais aussi un peu d’argent. Depuis six ans, nous avons pu compter sur le soutien de l’Université de Montréal, qui paye mon salaire et qui a également permis que j’utilise une partie de la chaire de recherche qu’elle m’a accordée pour financer La Grande Équation.

Nous avons également pu compter sur un allié fidèle, le Fonds de recherche du Québec, dont le président, Rémi Quirion, également le scientifique en chef du Québec, nous soutient sans défaillir depuis notre première émission.

C’est avec plaisir que nous le recevons aujourd’hui, pour discuter de son rôle au Québec, de sa carrière, ainsi que de sa vision de la place de la science et du savoir dans notre société.

Rémi Quirion mène, depuis son doctorat, une carrière remarquable, professeur de psychiatrie à l’Université McGill, il fut le premier directeur scientifique de l’Institut des neurosciences, de la santé mentale et des toxicomanies, un des 13 instituts de recherche en santé du Canada. Il a été directeur scientifique du Centre de recherche de l’Institut Douglas, conseiller principal de l’Université en recherche en sciences de la santé et vice‐doyen aux sciences de la vie et aux initiatives stratégiques de la Faculté de médecine de l’Université McGill. Chercheur de grand calibre, il a reçu de très nombreuses reconnaissances au cours de sa carrière, dont l’Ordre national du Québec, le prix Wilder‐Penfield des Prix du Québec et l’Ordre du Canada, il est également membre de la Société royale du Canada.

Nommé scientifique en chef pour un premier de 5 ans en 2011, Rémi Quirion a été reconduit à son poste, en 2016, pour un second mandat.

Diffusion

Cette émission sera diffusée à Radio VM le jeudi 27 avril à 13h00 et en rediffusion le samedi 29 avril à 16h00.

L’émission sera également disponible en téléversement sur cette page et en baladodiffusion sur la page Université de Montréal de iTunes U à partir du dimanche 30 avril.

Merci à la Fondation familiale Trottier et aux Fonds de recherche du Québec pour leur contribution à la production de cette émission.

La nanotechnologie sous la loupe de la sociologie

Jeudi 20 avril 2017, par Normand Mousseau // Émissions

Une des propriétés les plus remarquables des nanosciences et des nanotechnologies est leur capacité à attirer l’argent, beaucoup d’argent. En effet, au cours de la dernière décennie, plus de 70 milliards $ ont été dépensés par les gouvernements à travers le monde pour soutenir la recherche dans ce domaine et de préserver ou augmenter leur compétitivité.

Sans surprise, avec un tel financement, tout le monde, ou presque, se redéfinit comme scientifique de l’échelle nanométrique. Rien n’est trop petit ou trop grand pour porter le nom "nano" si cela justifie d’avoir accès à de nouvelles subventions.

C’est sans doute ce contexte un peu cynique qui a attiré l’intérêt de notre invitée de cette semaine, malgré, ou à cause, d’une formation très loin des sciences pures qui dominent le domaine.

Céline Lafontaine est professeure de sociologie à l’Université de Montréal. Elle s’intéresse aux questions technologiques depuis plusieurs années. Auteure prolifique, elle a écrit "L’Empire cybernétique" et la "Société post-mortelle", tous les deux publiés au Seuil. Plus récemment, elle a rédigé "Nanotechnologies et société", publié chez Boréal 2010, dans lequel elle donne la parole aux chercheurs du domaine et nous offre un regard "de l’intérieur" sur cette nouvelle discipline, un regard qui nous est très rarement offert.

Merci à la Fondation familiale Trottier et au Fonds de recherche du Québec pour sa contribution à la production de cette émission.

Écoutez l’émission ici :

MP3 - 23.7 Mo

 

Rediffusion

L’émission sera rediffusée le jeudi 20 avril à 13h00 et samedi 22 avril à 16h00 sur les ondes de Radio VM.

L’émission est également disponible en téléversement sur cette page et en baladodiffusion sur la page Université de Montréal de iTunes U.

Pour en savoir plus

Série

Cette émission s’inscrit dans une série sur les nanosciences, leur importance et leurs impacts possibles dans le domaine de le haute technologie, mais aussi des produits de tous les jours et de la médecine. Ne manquez pas les autres épisodes qui seront diffusés au cours de la saison et qu’on peut retrouver sous l’onglet nanosciences, dans le menu de gauche.

De la forêt à l’ONU : une seule bataille contre les changements climatiques

Jeudi 13 avril 2017, par Normand Mousseau // Émissions

On dit souvent que les chercheurs vivent dans leur tour d’ivoire, isolés de la société et concentrés sur des questions pointues qui n’ont que peu d’impact sur la société. Mais souvent, on ne pourrait pas être plus loin de la vérité. En effet, de nombreux chercheurs et chercheuses ont trouvé la manière de s’appuyer sur leurs recherches fondamentales pour s’ouvrir à la société.

C’est le cas de notre invitée d’aujourd’hui, qui poursuit une carrière remarquable combinant ses recherches dans les forêts tropicales du Panama et une implication hors normes dans les organisations internationales, à l’ONU et à la Banque mondiale.

Catherine Potvin est professeure de biologie à l’Université McGill, titulaire de la chaire UNESCO-McGill pour les dialogues en développement durable et titulaire de la chaire de recherche du Canada en mitigation climatique et forêt tropicale. Très impliquée à tous les niveaux, elle et a reçu de nombreux prix et hommages, dont le titre de « pionnière canadienne 2014 » de Condition féminine Canada.

Après avoir été négociatrice durant 7 ans pour le Panama dans le cadre des accords de l’ONU sur les changements climatiques, Catherine Potvin a décidé, en 2014, de créer les « Dialogues pour un Canada vert » dans le but de faire bouger le Canada sur la question des changements climatiques. Rien de moins !

Rediffusion :

L’émission sera rediffusée jeudi le 13 avril à 13:00 et samedi le 16 avril à 16:00.

Écoutez l’émission ici :

MP3 - 27.5 Mo

Pour en savoir plus

L’émission est également disponible en téléversement sur cette page et en baladodiffusion sur la page Université de Montréal de iTunes U .

Merci à la Fondation familiale Trottier et au Fonds de recherche du Québec pour leur contribution à la production de cette émission.

Un cœur pour la vie

Mercredi 5 avril 2017, par Normand Mousseau // Émissions

Les maladies cardiovasculaires retiennent beaucoup l’attention dans la population. Grâce aux progrès chirurgicaux et pharmaceutiques, celles-ci sont de mieux en mieux combattues. Rien ne vaut, toutefois, la prévention. Pendant quelques décennies, avec la chute du tabagisme, on a cru gagner la bataille de la prévention. Malheureusement, la santé du cœur ne passe seulement par la cigarette. Les études démontrent que la santé cardiovasculaire est fortement influencée par le mode de vie dans son ensemble, une influence dont l’importance est difficile à sous-évaluer.

Notre invité est impliqué depuis de plus de 3 décennies dans la prévention de ces maladies. Martin Juneau est cardiologue et Directeur du Centre ÉPIC, centre de prévention et de réadaptation de l’Institut de Cardiologie de Montréal. Il est également professeur de clinique à la Faculté de Médecine Université de Montréal, récipiendaire du Prix Robert Beamish de la Société canadienne de Cardiologie (2003) et Personnalité de la semaine La Presse/Radio-Canada - 31 octobre 2011.

Nous le recevons aujourd’hui pour discuter de son nouveau livre « Un cœur pour la vie - Prévention cardiovasculaire globale », des Éditions du Trécarré.

Écoutez l’émission ici :

MP3 - 27.7 Mo

Liens supplémentaires

Diffusion

Cette émission sera diffusée à Radio VM le jeudi 6 avril à 13h00 et en rediffusion le samedi 8 avril à 16h00.

L’émission sera également disponible en téléversement sur cette page et en baladodiffusion sur la page Université de Montréal de iTunes U à partir du dimanche 9 avril.

Merci à la Fondation familiale Trottier et aux Fonds de recherche du Québec pour leur contribution à la production de cette émission.

Image : Charlotte Astrid

L’Art de la Biologie

Mercredi 29 mars 2017, par Normand Mousseau // Émissions

L’Art et la Science sont-ils compatibles ? Cette question ne date pas d’hier. Plusieurs, suivant le chimiste et romancier britannique Charles Percy Snow, ont même parlé de deux cultures isolées.

Tous ne souscrivent pas à cette interprétation. Bien sûr, la science est d’abord et avant tout rationnelle. Mais la science nous offre en découvrant le monde qui nous entoure, des occasions de nous émerveiller et de mieux nous comprendre nous-mêmes. Qui peut résister aux reportages sur la nature qui nous présentent les comportements surprenants de mammifères, de poissons ou d’insectes ?

Malgré tout, on assiste souvent à une séparation relativement nette du monde scientifique et artistique, même à l’intérieur d’institutions comme les universités. Heureusement, quelques rares exceptions ne souscrivent pas à cette façon de faire et cherchent, au contraire, à maintenir des ponts entre les deux.

C’est le cas de notre invité d’aujourd’hui. François-Joseph Lapointe est le directeur du laboratoire d’écologie moléculaire et d’évolution à l’Université de Montréal et professeur au Département de sciences biologiques. Il poursuit une brillante carrière de chercheur, mais il ne s’arrête pas là. En effet, il s’intéresse à la danse et aux performances depuis longtemps et, il y a une dizaine d’années, il a décidé de poursuivre des études sérieuses dans ce domaine, obtenant un doctorat de l’Université du Québec à Montréal en étude et pratique artistique.

Depuis, il parcourt le monde à la fois comme scientifique et comme artiste, en mêlant les deux pratiques et en offrant une vision très personnelle de la biologie.

Rediffusion

Cette émission sera diffusée à Radio VM le jeudi 30 mars à 13h00 et en rediffusion le samedi 1er avril à 16h00.

Écoutez l’émission ici :

MP3 - 27 Mo

L’émission sera également disponible en téléversement sur cette page et en baladodiffusion sur la page Université de Montréal de iTunes U à partir du dimanche 4 mars.

Merci à la Fondation familiale Trottier et au Fonds de recherche du Québec pour leur contribution à la production de cette émission.

Image : mararie