Controverses en sciences humaines et sociales

La science n’est pas un long fleuve tranquille. Elle est constamment bousculée par des propositions qui s’éloignent de l’orthodoxie, remettant en cause des principes et des pratiques établis de longue date.

Ces propositions ne sont généralement pas acceptées facilement. Après tout, la science est un édifice qui doit s’appuyer sur des bases communes faisant consensus, afin de limiter le temps passé à poursuivre des directions sans issues ou à vérifier des principes déjà découverts.

Si les grandes controverses scientifiques entourant par exemple la mécanique quantique ont fait l’objet de nombreuses analyses pour spécialistes et grand public, c’est peut-être moins le cas des controverses, tout aussi nombreuses, qu’on retrouve en sciences humaines et sociales. C’est pourquoi le livre dirigé par Yves Gingras est si intéressant et que nous en faisons le sujet de l’émission d’aujourd’hui.

Yves Gingras est professeur au Département d’histoire de l’Université du Québec à Montréal, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en histoire et sociologie des sciences et directeur de l’Observatoire des sciences et des technologies. Il est l’auteur de nombreux ouvrages spécialisés et grand public sur le sujet dont « Les dérives de l’évaluation de la recherche, du bon usage de la bibliométrie » et « Controverses, accords et désaccords en sciences humaines et sociales », un ouvrage publié aux Éditions CNRS en 2014.

Écoutez l’émission ici :

MP3 - 52 Mo

Diffusion

Cette émission sera diffusée à Radio VilleMarie le jeudi 11 septembre 2014 à 13 h 30 et en rediffusion samedi le 13 septembre à 16 h.

L’émission sera également disponible en téléversement sur cette page et en baladodiffusion sur la page Université de Montréal de iTunes U à partir du dimanche 14 septembre.

Merci à la Fondation familiale Trottier et au Fonds de recherche du Québec pour leur contribution à la production de cette émission.

Image par Giovana Milanezi CC-BY-SA-2.0, via Flickr