Le corps-marché

Les avancées médicales des dernières décennies ont profondément transformé la façon dont le corps est perçu. Jusqu’à récemment, la nature profonde du corps humain, longtemps associé à un vitalisme interne, semblait formellement différente de la matière en général. Cela ne surprend pas personne non plus qu’à notre époque, le corps médical ne peut disposer des organes d’un cadavre que sous certaines conditions particulières.

Les percées dans le domaine de la transplantation d’organes ont assoupli cette perception des organes, allant jusqu’à banaliser ceux-ci au stade d’objets, à vendre et acheter.

Ces transformations, mais aussi la réinvention constante de la médecine, affectent notre rapport individuel à notre corps, mais aussi l’ensemble des références sociales et légales à l’endroit de celui-ci. Jusqu’où sommes-nous allés et où s’en va-t-on ?

Notre invitée d’aujourd’hui s’est posé la question. Céline Lafontaine, professeure au département de sociologie de l’Université de Montréal, s’intéresse depuis longtemps à notre rapport avec la technologie. Auteure de nombreux ouvrages sur celle-ci, dont « Nanotechnologies et société », publiés chez Boréal 2010, elle vient de publier « Le corps-marché : La marchandisation de la vie humaine à l’ère de la bioéconomie » aux Éditions du Seuil.

Écoutez l’émission ici :

MP3 - 26.4 Mo

Diffusion

Cette émission sera diffusée à Radio VM le jeudi 22 janvier à 13 h 30 et en rediffusion samedi le 24 janvier à 16 h.

L’émission sera également disponible en téléversement sur cette page et en baladodiffusion sur la page Université de Montréal de iTunes U à partir du dimanche 25 janvier.

Merci à la Fondation familiale Trottier et au Fonds de recherche du Québec pour leur contribution à la production de cette émission.

Image : frankieleon