Les problématiques matérialistes des Lumières françaises

Le Siècle des lumières représente l’éclosion de la pensée individuelle, du rationalisme et de la remise en question systématique des grands dogmes de l’époque. C’est une approche au monde qui introduit le matérialisme, rejette brutalement la religion et met en place les éléments nécessaires pour le développement de la pensée scientifique.

Cette période est fascinante pour la liberté dont font preuve ses penseurs. Ceux-ci n’hésitent pas à s’attaquer, tant à coup d’arguments massue que de discours subtils et nuancés, à toutes les positions défendues par les institutions religieuses et philosophiques de l’époque afin d’en arriver à un discours universel.

Ce faisant, ils mettent en place une philosophie qui constitue la base du monde occidental même si, au fil des siècles, on a peu à peu abandonné la pensée du Siècle des Lumières. C’est pourquoi j’aurai le plaisir de retourner aux sources avec notre invité d’aujourd’hui.

Pierre Berthiaume, professeur émérite au Département des lettres françaises de l’Université d’Ottawa. Spécialiste de la littérature française du XVIIIe siècle, il nous offre une approche originale à l’histoire des Lumières et à l’établissement de la science moderne, avec son dernier livre Matières incandescentes, les problématiques matérialistes des Lumières françaises.

Image : Le frontispice de l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert, gravure de Benoît-Louis Prévost.

Écoutez l’émission ici :

MP3 - 17.7 Mo

Diffusion

Cette émission sera diffusée à Radio VM le jeudi 24 septembre à 13 h 30 et en rediffusion samedi le 26 septembre à 16 h.

L’émission sera également disponible en téléversement sur cette page et en baladodiffusion sur la page Université de Montréal de iTunes U à partir du dimanche 27 septembre.

Merci à la Fondation familiale Trottier et au Fonds de recherche du Québec pour leur contribution à la production de cette émission.