Le sans-fil est-il sans danger ?

On observe, depuis quelques décennies, une multiplication des émetteurs et des récepteurs sans-fil — on pense aux antennes de ratio et de télévision, aux téléphones cellulaires, aux bornes wifi, aux compteurs "intelligents" d’Hydro-Québec. Dans ce contexte, il est tout à fait légitime de se demander si ces sources d’ondes électromagnétiques sont de nouveaux risques.

Dans les médias, le débat est chaud. D’un côté, on retrouve de nombreux groupes qui voient dans ces ondes une source de malaise ; de l’autre, de grandes sociétés de téléphone sans-fil ou, comme ici, Hydro-Québec, dont les comportements ne sont pas sans fautes.

Qui doit-on croire, alors que chaque côté arrive muni d’études qui se contredisent allègrement ?

Pour faire un peu de lumière sur cette question, je reçois mon collègue Richard Leonelli, professeur de physique à l’Université de Montréal, spécialiste des ondes électromagnétiques et des mesures optiques sous toutes ses formes.

Suite à de nombreuses affirmations publiées par divers groupes au sujet de risques possibles pour la santé vis-à-vis des émetteurs micro-ondes, Richard Leonelli s’est penché la question en toute indépendance, évaluant au mérite les divers études et rapports sur la question.

Il nous livre ici ses conclusions.

Merci à la Fondation familiale Trottier et au Fonds de recherche du Québec pour sa contribution à la production de cette émission.

Écoutez l’émission ici :

MP3 - 63.6 Mo

 

Diffusion

Jeudi 10 mai à 13h30 sur les ondes de Radio Ville-Marie (91,3 FM)
Samedi 12 mai à 16h00, en rediffusion

L’émission sera également disponible en téléversement sur cette page et en baladodiffusion sur la page Université de Montréal de iTunes U à partir de dimanche 13 mai.

Pour en savoir plus