L’eau, ressource naturelle et enjeu politique

L’eau, au Québec, est abondante et facilement accessible pour l’essentiel de la population. Si les taxes d’eau et certains problèmes d’aqueducs nous rappellent notre dépendance envers cette ressource, on n’y pense que rarement.

La situation est très différente pour une partie importante de la planète. En effet, l’eau de pluie et des rivières n’est souvent pas suffisante pour répondre aux besoins des populations dans de nombreuses régions du globe. Il faut donc se tourner vers l’exploitation de nappes souterraines dont le taux de renouvellement est parfois très faible ou des solutions technologiques, telles que le dessalement de l’eau de mer ou le détournement massif de rivières.

Ces opérations ne se font pas sans heurts, surtout lorsque la compétition pour ces ressources est forte.

Pour certains observateurs, dont notre invité d’aujourd’hui, l’accès à l’eau est appelé à devenir un enjeu majeur de géopolitique mondiale au cours des prochaines années. C’est même déjà le cas dans plusieurs régions, comme nous le verrons.

Franck Galland est diplômé en affaires internationales de l’École Supérieure de Commerce de Marseille (Euromed Management) et président fondateur d’Environmental Emergency & Security Services, un cabinet d’ingénierie-conseil spécialisé en matière de résilience urbaine. Il a publié plusieurs ouvrages sur l’eau dont : « L’eau. Géopolitique, enjeux et stratégies », publié aux Éditions du CNRS en 2008 et, récemment, « Le grand jeu. Chroniques géopolitiques de l’eau », chez le même éditeur.

Nous rencontrons Franck Galland à mon bureau de l’Université Pierre et Marie-Curie, à Paris.

Écoutez l’émission ici :

MP3 - 47.9 Mo

Pour en savoir plus

Diffusion

Cette émission sera diffusée à Radio-Ville Marie le 8 mai 2014 à 13h30 et en rediffusion le 10 mai à 16h00.

L’émission sera également disponible en téléversement sur cette page et en baladodiffusion sur la page Université de Montréal de iTunes U à partir du dimanche 11 mai.

Merci à la Fondation familiale Trottier et au Fonds de recherche du Québec pour leur contribution à la production de cette émission.

Image : José Manuel Suárez CC-BY-2.0, via Wikimedia Commons