Émissions

Dernier ajout : 26 avril 2017.

Derniers articles

Joseph-Louis Lagrange, mort il y a 200 ans

Jeudi 6 février 2014, par Normand Mousseau // Émissions

Si Joseph-Louis Lagrange est bien connu des mathématiciens et des physiciens, il l’est beaucoup moins du grand public, bien que ses contributions aient été fondamentales pour la physique et plusieurs branches des mathématiques.

Le bicentenaire de sa mort offre une occasion de revenir sur ce scientifique hors du commun. Nous recevons d’ailleurs à l’émission cette semaine Frédéric Brechenmacher qui a piloté plusieurs expositions sur Lagrange à Paris ainsi qu’un documentaire que l’on peut retrouver à cette adresse : http://www.ihp.fr/fr/node/13321

Frédéric Brechenmacher est professeur en histoire des sciences et des techniques à l’École polytechnique de Paris. Nous le recevons dans les bureaux l’Université Pierre et Marie Curie, également à Paris.

Écoutez l’émission ici :

MP3 - 47.7 Mo

Pour en savoir plus

Diffusion

Cette émission sera diffusée à Radio-Ville Marie le 6 février 2014 à 13h30, en rediffusion le 8 février à 16h00.

L’émission sera également disponible en téléversement sur cette page et en baladodiffusion sur la page Université de Montréal de iTunes U à partir du dimanche 9 février.

Merci à la Fondation familiale Trottier et au Fonds de recherche du Québec pour leur contribution à la production de cette émission.

Le ciment, un trésor de nanoscience

Mardi 28 janvier 2014, par Normand Mousseau // Émissions

Quand on parle ciment au Québec, on pense souvent d’abord à la corruption entourant l’industrie de la construction. Mais le ciment, qui est aussi le premier matériau mondial en terme de production, est un trésor de science qui reste encore fort mal connu.

Bien que les premiers ciments furent préparés par les Romains, il y a deux millénaires, on ignore encore beaucoup de détails quant à l’origine microscopique des propriétés fascinantes de ce matériau. Après tout, connaissez-vous une autre roche qu’il soit possible de couler à la température de la pièce ?

Pour nous parler de ce matériau, nous recevons cette semaine Roland Pellenq, un physico-chimiste qui s’intéresse au ciment depuis une vingtaine d’années. Directeur de recherche de première classe au Conseil national de recherche scientifique en France, il travaille depuis 6 ans au MIT, au Massachusetts Insitute of Technology, dans un laboratoire de recherche sur le ciment qu’il a contribué à créer.

Nous le rencontrons aujourd’hui dans les bureaux de son principal port d’attache, l’Université de Marseille.

Écoutez l’émission ici :

MP3 - 48.3 Mo

Pour en savoir plus

  • Page de Roland J.-M. Pellenq.

Diffusion

Cette émission sera diffusée à Radio-Ville Marie le 30 janvier 2014 à 13h30, en rediffusion le 1er février à 16h00.

L’émission sera également disponible en téléversement sur cette page et en baladodiffusion sur la page Université de Montréal de iTunes U à partir du dimanche 2 février.

Merci à la Fondation familiale Trottier et au Fonds de recherche du Québec pour leur contribution à la production de cette émission.

La dépendance, un problème aussi vieux que l’humanité ?

Mercredi 15 janvier 2014, par Normand Mousseau // Émissions

La dépendance à l’alcool, aux drogues, au sexe, à la nourriture ou au jeu est un problème qui accompagne l’humain depuis probablement ses premiers jours. Au fil des âges, bien sûr, cette dépendance a été reçue de manière différente à la fois de la part de la personne dépendante et de son entourage.

Pendant longtemps, on a cru que la vision contemporaine de la dépendance remontait à la fin du XVIIIe, au temps de la Révolution américaine et de la naissance de la démocratie. Or, un texte traduit récemment par notre invitée d’aujourd’hui montre une histoire vieille de près de 500 ans et remet en question l’histoire « classique » de cette maladie.

Louise Nadeau est professeure du Département de psychologie de l’Université de Montréal. Ses travaux portent la conduite avec facultés affaiblies et la prédiction de la récidive chez les conducteurs condamnés pour conduite avec facultés affaiblies, sur les jeux de hasard et d’argent et la consommation excessive de substances. Très impliquée socialement, elle est également la présidente du Groupe de travail sur le jeu en ligne pour le ministre des Finances, gouvernement du Québec (2010-2013), présidente du Conseil d’administration (CA) d’Éduc’alcool (2010-à ce jour), première présidente du CA de la Fondation canadienne de la recherche sur l’alcoolisation fœtale (2007-à ce jour) et membre de trop de comités que les énumérer ici. Ses travaux et son implication lui ont valu de nombreux prix et reconnaissance, dont le Prix du Québec Marie-André Bertrand en 2012.

Louise Nadeau est aussi la coauteure, avec Marc Valleur, d’un livre intitulé Pascasius qui sortira en 2014 aux Presses de l’Université de Montréal.

Écoutez l’émission ici :

MP3 - 48.2 Mo

Pour en savoir plus

  • Page de Louise Nadeau.

Diffusion

Cette émission sera diffusée à Radio-Ville Marie le 16 janvier 2014 à 13h30, en rediffusion le 18 janvier à 16h00.

L’émission sera également disponible en téléversement sur cette page et en baladodiffusion sur la page Université de Montréal de iTunes U à partir du dimanche 19 janvier.

Merci à la Fondation familiale Trottier et au Fonds de recherche du Québec pour leur contribution à la production de cette émission.

L’intelligence artificielle a-t-elle tenu ses promesses ?

Mercredi 15 janvier 2014, par Normand Mousseau // Émissions

L’intelligence artificielle fascine. Elle occupe un espace privilégié dans l’imaginaire de la science-fiction depuis au moins 60 ans. On nous la promet pour très bientôt depuis quasiment aussi longtemps, nous annonçant des robots qui se plieront à tous nos ordres et des voitures capables de se conduire elle-même.

Si ces appareils ne sont pas encore sur le marché, l’intelligence artificielle est partout autour de nous, mais de manière beaucoup plus discrète. Elle reconnaît notre signature à la banque, elle analyse notre voix lorsque nous cherchons un numéro de téléphone, elle propose des suggestions à nos recherches sur Google et peut même nous offrir des réponses sur nos téléphones intelligents.

Quelle est la relation entre le fonctionnement de ces machines et le cerveau humain ? Au fil des années, les chercheurs ont adopté diverses stratégies pour faciliter l’apprentissage artificiel, tentant parfois de singer ce qu’on comprend du cerveau et, parfois, d’en faire fi complètement. Où en sommes-nous aujourd’hui ?

Pour répondre à cette question, nous avons le plaisir de recevoir Yoshua Bengio, professeur au Département d’informatique et recherche opérationnelle et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en algorithmes d’apprentissage statistique à l’Université de Montréal. Récipiendaire du prix ACFAS Urgel-Archambault pour ses travaux, il s’intéresse de près aux méthodes d’apprentissage machine inspirées du fonctionnement du cerveau.

Écoutez l’émission ici :

MP3 - 95.9 Mo

Pour en savoir plus

  • Page du professeur Yoshua Bengio

Diffusion

L’émission sera également disponible en téléversement sur cette page et en baladodiffusion sur la page Université de Montréal de iTunes U à partir du dimanche 22 décembre

Merci à la Fondation familiale Trottier et au Fonds de recherche du Québec pour leur contribution à la production de cette émission.

À la découverte de nos lointains ancêtres

Dimanche 15 décembre 2013, par Normand Mousseau // Émissions

L’histoire de la Terre est aussi celle du vivant. Quelle est la relation entre l’espèce humaine et les champignons ou les plantes ? Comment les divers genres et espèces sont-ils apparus ?

L’étude de cette question s’est considérablement modifiée au cours des dernières années et les spécialistes du sujet se réfugient de plus en plus dernières les ordinateurs afin de sonder les banques de données qui ne cessent de croître. Quelle que soit la technique, toutefois, la question reste la même : comment la vie s’est-elle développée sur notre planète ?

Pour découvrir cette discipline et ses plus récentes avancées, nous recevons cette semaine Hervé Philippe, professeur de biochimie moléculaire et titulaire de la chaire de Recherche du Canada en Bioinformatique et Génomique évolutive . Le professeur Philippe est un des grands experts mondiaux de la phylogénomique, modifiant le domaine grâce au développement de nouvelles techniques d’analyse et à son utilisation d’immenses banques de données génomiques. Comme nous le verrons, Hervé Philippe est également un humaniste qui se préoccupe de l’empreinte de notre civilisation sur la planète, ce qui en fait une espèce assez rare dans le monde scientifique d’aujourd’hui.

Écoutez l’émission ici :

MP3 - 50.8 Mo

Pour en savoir plus

  • Site du Centre de Théorisation et de Modélisation de la Biodiversité

Diffusion

L’émission sera également disponible en téléversement sur cette page et en baladodiffusion sur la page Université de Montréal de iTunes U à partir du dimanche 22 décembre

Merci à la Fondation familiale Trottier et au Fonds de recherche du Québec pour leur contribution à la production de cette émission.

Une théorie de l’évolution qui ne cesse… d’évoluer !

Mardi 10 décembre 2013, par Normand Mousseau // Émissions

La théorie de l’évolution a été proposée par Charles Darwin il y a plus de 150 ans. Elle a révolutionné notre compréhension des origines de la vie et de son développement sur Terre. Si les principes fondamentaux ont été démontrés par de très nombreuses observations et expériences, les avancées en paléontologie et en biologie moléculaire ont permis de raffiner notre compréhension de l’évolution des espèces depuis les travaux de Darwin.

Les chercheurs qui s’intéressent à la théorie de l’évolution ne proviennent pas tous des sciences directement liées à l’évolution de la vie, toutefois. Cette théorie interpelle les théologiens, bien sûr, mais aussi les philosophes. Pour plusieurs, il s’agit de comprendre la place de l’Homme dans cette théorie qui ne lui donne aucun rôle particulier. Pour quelques-uns, toutefois, ce sont les fondements mêmes de la théorie de l’évolution qui suscitent un questionnement.

C’est le cas de notre invité d’aujourd’hui, un philosophe qui s’intéresse de près à la signification profonde d’un des concepts-clé de la théorie de Darwin : la survie du meilleur ou, selon l’expression originale, « the survival of the fittest ».

Frédéric Bouchard obtint son doctorat en philosophie à Duke University (Ph. D. 2004). Il a ensuite effectué un stage postdoctoral à l’Université de Toronto avant de rentrer à Montréal où il est professeur au département de philosophie de l’Université de Montréal ainsi que chercheur au Centre interuniversitaire de recherche sur la science et la technologie où il s’intéresse aux fondements de la théorie de l’évolution. Enseignant hors pair, il a reçu plusieurs prix d’excellence pour ses cours.

Écoutez l’émission ici :

MP3 - 48.2 Mo

Pour en savoir plus

Merci à la Fondation familiale Trottier et au Fonds de recherche du Québec pour leur contribution à la production de cette émission.

Diffusion

L’émission sera également disponible en téléversement sur cette page et en baladodiffusion sur la page Université de Montréal de iTunes U à partir du dimanche 15 décembre

{{}}

De l’amour aux canaux

Mardi 3 décembre 2013, par Normand Mousseau // Émissions

La chimie est une science souvent négligée. Or, comprendre les relations entre les atomes et les molécules est une étape essentielle tant pour préparer la lutte aux changements climatiques que celle contre le cancer.

Notre invité d’aujourd’hui est un chimiste de premier plan qui n’hésite pas à délaisser ses laboratoires pour visiter les plateaux de télévision et les studios de radio. Car il adore la chimie et aime encore plus en parler, qu’il s’agisse de discuter de la chimie de l’amour ou des questions fondamentales.

Normand Voyer est professeur au département de chimie de l’Université Laval et membre du Centre de Recherche sur la Fonction, la Structure et l’Ingénierie des Protéines. Il a reçu plusieurs prix pour la qualité de son enseignement et a reçu le prix Nano Academia en 2009. Il est aussi directeur du département de chimie de l’Université Laval.

Nous rencontrons Normand Voyer dans les bureaux de MultiMondes à Québec, premier éditeur de livres de vulgarisation scientifique au Québec.

Merci à la Fondation familiale Trottier et au Fonds de recherche du Québec pour leur contribution à la production de cette émission.

Écoutez l’émission ici :

MP3 - 49 Mo

Diffusion

L’émission sera également disponible en téléversement sur cette page et en baladodiffusion sur la page Université de Montréal de iTunes U à partir du dimanche 8 décembre

L’indice du progrès véritable

Mardi 26 novembre 2013, par Normand Mousseau // Émissions

Pour la plupart des analystes, des politiciens et des médias, la mesure de la qualité de vie d’un pays se résume à son produit national brut, c’est-à-dire la production marchande, en biens et services, qui s’échange contre de l’argent sonnant.

Cette mesure est de plus en plus critiquée, toutefois, à cause de ses contradictions internes et de ses oublis importants. Ainsi, un aide-soignant qui visite un malade à la maison contribue au produit national brut, alors que le parent ou l’ami qui fait le même travail, bénévolement, n’est pas considéré comment contribuant au mieux-être de la société. De même, le bois produit en saccageant une forêt aura la même contribution au PIB que celui extrait dans un esprit de protection à long terme de l’environnement.

Il ne suffit pas de critiquer, bien sûr. Il faut proposer des alternatives aussi faciles à utiliser, car c’est bien l’avantage du PIB d’offrir un point de comparaison qui n’est, malgré tout, pas si différent du bon sens.

Notre invité d’aujourd’hui s’est attaqué à cette tâche. Dans un livre publié récemment aux Éditions MultiMondes et qui s’intitule « L’indice du progrès véritable du Québec », il montre comment cet indice s’applique et ce qu’il révèle sur notre société.

Harvey Mead est détenteur d’un doctorat en philosophie des sciences. Il s’est établi comme un des leaders des milieux de l’environnement et du développement depuis plus de 40 ans au Québec, au Canada et dans le monde. Parmi les nombreux postes qu’il a occupés au cours de sa carrière, il fut le premier sous-ministre adjoint au Développement durable du Québec en 1990-1991 et le premier Commissaire au développement durable du Québec (2007-2008). Il rédige également un blogue fascinant et souvent dérangeant sur son site harveymead.org, en un mot.

Nous rencontrons Harvey Mead dans les bureaux de MultiMondes à Québec, premier éditeur de livres de vulgarisation scientifique au Québec.

Écoutez l’émission ici :

MP3 - 47 Mo

Pour en savoir plus

Merci à la Fondation familiale Trottier et au Fonds de recherche du Québec pour leur contribution à la production de cette émission.

Diffusion

L’émission sera également disponible en téléversement sur cette page et en baladodiffusion sur la page Université de Montréal de iTunes U à partir du dimanche 1er décembre

Comment prévoir les événements extrêmes

Jeudi 21 novembre 2013, par Normand Mousseau // Émissions

Lorsqu’on nous parle de statistiques, on s’intéresse généralement à la moyenne et à la médiane, des mesures qui nous placent vers le milieu d’un groupe ou d’une distribution. Pourtant, si la température moyenne, par exemple, sur une saison, nous renseigne un peu, la température moyenne annuelle est beaucoup moins utile, puisqu’elle ne fournit aucune information sur les froides journées d’hiver ou les canicules d’été.

La moyenne ne nous permet pas non plus de prévoir les grandes tempêtes et les verglas du siècle. Pourtant, il existe une branche des mathématiques qui se préoccupe de prévoir ces événements rares. Une branche qui est parfois un peu malmenée.

Pour en parle, je reçois Paul Embrechts, professeur de mathématiques au ETH de Zürich. Il est spécialiste des mathématiques actuarielles et de la gestion du risque. Il a reçu de nombreux honneurs, dont des doctorats honoris causa de l’Université de Waterloo, de Heriot-Watt University à Édimbourg, et de l’Université Catholique de Louvain. Il est fellow de l’Institute of Mathematical Statistics, actuaire-SAA, fellow honoraire de l’Institute of Actuaries de Londres et de la Faculty of Actuaries, ainsi que lauréat de l’académie royale belge des sciences. Ses livres « Modelling of Extremal Events for Insurance and Finance » en 1997 et « Quantitative Risk Management : Concepts, Techniques, Tools » en 2005, ont fait école dans le sujet.

Nous le rencontrons alors qu’il est de passage à Montréal.

Écoutez l’émission ici :

MP3 - 51.4 Mo

Diffusion

L’émission sera également disponible en téléversement sur cette page et en baladodiffusion sur la page Université de Montréal de iTunes U à partir du dimanche 24 novembre

Pour en savoir plus

Merci à la Fondation familiale Trottier et au Fonds de recherche du Québec pour leur contribution à la production de cette émission.

Les matériaux du vivant qui nous font rêver

Mercredi 13 novembre 2013, par Normand Mousseau // Émissions

On est souvent émerveillé par l’ingéniosité des matériaux qui nous entourent. On pense, par exemple, au verre ultrarésistant des téléphones cellulaires dits « intelligents », aux alliages ultralégers des vélos de course ou encore aux plastiques qui adoptent facilement toutes sortes de formes.

Pourtant, quand on y regarde bien, la nature est encore bien en avance sur les ingénieurs, les chimistes et les physiciens dans la fabrication de matériaux aux propriétés fascinantes.

Pas besoin de chercher bien loin : il y a, bien sûr, le fil d’araignée, qui continue de fasciner par sa résistance, de même que les ventouses sous les doigts de certains lézards. Mais il y a aussi les os, qu’on retrouve dans chacun de nous et dont les propriétés sont beaucoup plus difficiles à reproduire qu’on pourrait le penser.

Pour nous parler de ces matériaux et des efforts importants des chercheurs pour les reproduire en laboratoire, je reçois cette semaine François Barthelat, professeur au Département de génie mécanique de l’Université McGill. François Barthelat s’intéresse tout particulièrement aux matériaux biomimétiques, fortement inspirés de la nature.

Pour en savoir plus

Merci à la Fondation familiale Trottier et au Fonds de recherche du Québec pour leur contribution à la production de cette émission.

Écoutez l’émission ici :

MP3 - 50.7 Mo

Diffusion

L’émission sera également disponible en téléversement sur cette page et en baladodiffusion sur la page Université de Montréal de iTunes U à partir du dimanche 17 novembre

1 | ... | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | ... | 20