Émissions

Dernier ajout : 26 avril 2017.

Derniers articles

Nanocarbone. Quand le carbone mène la révolution.

Mardi 14 février 2012, par Normand Mousseau // Émissions

Le carbone est un élément aux personnalités multiples. Sous sa forme la plus commune, on le retrouve dans le graphite et le charbon, tout noir et tachant. On le retrouve également, en combinaison avec l’oxygène, l’azote et quelques autres éléments, à la base de la vie. De plus, le carbone peut s’assembler pour former le symbole suprême du luxe et de la beauté : du diamant.

Depuis plus de 25 ans, on sait que la polyvalence du carbone ne s’arrête pas là. En effet, le carbone peut aussi se faire révolutionnaire et il mène, depuis 1985, la révolution de la nanoscience, qui modifie doucement l’industrie de la haute technologie, mais aussi les produits qu’on consomme tous les jours ainsi que la médecine.

L’émission d’aujourd’hui s’inscrit dans le cadre d’une série sur un domaine tout nouveau du savoir, la nanoscience ou la science à l’échelle de l’atome. Si le sujet a fait couler beaucoup d’encre en France, par exemple, on en a assez parlé au Québec. Or, cette nouvelle discipline renferme à la fois de nombreuses promesses, mais aussi des craintes et des risques.

Pour éclairer certains de ces aspects, je reçois cette semaine Richard Martel, professeur de chimie à l’Université de Montréal et titulaire de la chaire de recherche du Canada sur les nanostructures et interfaces conductrices.

C’est un spécialiste mondial du carbone sous ses formes les plus nouvelles, qu’on appelle fullerènes et nanotubes. Il a passé de nombreuses années au prestigieux centre de recherche T.J. Watson d’IBM, situé dans l’état de New York avant de rejoindre l’Université de Montréal en 2003.

Merci à la Fondation familiale Trottier et au Fonds de recherche du Québec pour sa contribution à la production de cette émission.

Écoutez l’émission ici :

MP3 - 23 Mo

 

Diffusion

Jeudi 16 février à 13h30 sur les ondes de Radio Ville-Marie (91,3 FM)
Samedi 18 février à 16h00, en rediffusion

L’émission sera également disponible en téléversement sur cette page et en baladodiffusion sur la page Université de Montréal de iTunes U à partir de dimanche 19 février.

Pour en savoir plus

Série

Cette émission s’inscrit dans une série sur les nanosciences, leur importance et leurs impacts possibles dans le domaine de le haute technologie, mais aussi des produits de tous les jours et de la médecine. Ne manquez pas les autres épisodes qui seront diffusés au cours de la saison et qu’on peut retrouver sous l’onglet nanosciences, dans le menu de gauche.

La géologie du gaz de schiste, dernière partie.

Mardi 7 février 2012, par Normand Mousseau // Émissions

Lors de l’émission de la semaine dernière, l’ingénieur en géologie appliquée Marc Durand, professeur à la retraite du Département des sciences de la terre de l’Université du Québec à Montréal, nous a parlé des risques géologiques associés à l’exploitation de cette ressource naturelle. Cette fois-ci, il nous explique les risques pour l’eau, mais aussi pourquoi il est un des trop rares experts en géologie à s’être prononcé sur la question. Une entrevue éclairante sur la dynamique qui permet trop souvent aux universitaires de se défiler lorsque vient le temps de prendre position.

Merci à la Fondation familiale Trottier et au Fonds de recherche du Québec pour sa contribution à la production de cette émission.

Écoutez l’émission ici :

MP3 - 23 Mo

 

Diffusion

Jeudi 9 février à 13h30 sur les ondes de Radio Ville-Marie (91,3 FM)
Samedi 11 février à 16h00, en rediffusion

L’émission sera également disponible en téléversement sur cette page et en baladodiffusion sur la page Université de Montréal de iTunes U à partir de dimanche 12 février.

Pour en savoir plus

Série

Cette émission s’inscrit dans le cadre d’une série sur l’énergie et le défi que son approvisionnement pose dans un contexte de lutte aux changements climatiques et de demande en hausse constante. Ne manquez pas les autres épisodes qui seront diffusés au cours de la saison et qu’on peut retrouver sous l’onglet énergie, dans le menu de gauche.

La géologie des gaz de schiste, première partie.

Mardi 31 janvier 2012, par Normand Mousseau // Émissions

Depuis près de deux ans, la question du gaz de schiste est restée très présente dans les médias et il ne se passe pas de semaine sans que le sujet ne rebondisse dans les journaux, à la radio ou à la télévision.

Avec cet important tapage médiatique, on penserait tout savoir sur le sujet. Eh bien non ! Si on a amplement parlé des aspects économiques, sociaux et environnementaux associés avec l’exploitation de cette ressource, on a presque complètement ignoré le côté géologique de la question, pourtant l’aspect le plus évident.

En effet, le gaz de schiste est une ressource minérale au même titre que l’or, le fer et le nickel. Contrairement à ces produits, toutefois, son exploitation exige de fracturer des millions de tonnes de roche plusieurs centaines de mètres sous terre, causant des perturbations qui ne sont pas toujours comprises.

Malgré le possible impact géologique de l’exploitation des gaz de schiste, très peu de géologues se sont risqués dans l’espace public pour prendre position sur le sujet. Aujourd’hui, j’ai le plaisir de recevoir une des très rares exceptions, l’ingénieur en géologie appliquée Marc Durand, professeur à la retraite du Département des sciences de la terre de l’Université du Québec à Montréal, qui suit de très près le dossier des gaz de schiste depuis quelques années.

Marc Durand est intervenu régulièrement dans les médias sur le sujet et produit quelques documents et vidéos très intéressants pour le grand public qui sont disponibles sur sa page Facebook.

Dans cette première émission, il nous parle plus précisément des risques géologiques associés à l’exploitation de cette ressource naturelle.

Merci à la Fondation familiale Trottier et au Fonds de recherche du Québec pour sa contribution à la production de cette émission.

Écoutez l’émission ici :

MP3 - 23 Mo

 

Diffusion

Jeudi 2 février à 13h30 sur les ondes de Radio Ville-Marie (91,3 FM)
Samedi 4 février à 16h00, en rediffusion

L’émission sera également disponible en téléversement sur cette page et en baladodiffusion sur la page Université de Montréal de iTunes U à partir du dimanche 5 février.

Pour en savoir plus

Série

Cette émission s’inscrit dans le cadre d’une série sur l’énergie et le défi que son approvisionnement pose dans un contexte de lutte aux changements climatiques et de demande en hausse constante. Ne manquez pas les autres épisodes qui seront diffusés au cours de la saison et qu’on peut retrouver sous l’onglet énergie, dans le menu de gauche.

Les mathématiques contagieuses

Lundi 23 janvier 2012, par Normand Mousseau // Émissions

Les progrès techniques rapides qui ont suivi la Deuxième Guerre mondiale ont laissé croire que l’humanité parviendrait à vaincre rapidement les grands fléaux qui la frappent, dont le sujet de notre émission : les maladies infectieuses.

En effet, avec la généralisation de systèmes sanitaires, le développement des antibiotiques et la mise en place de vastes programmes de vaccination, on croyait bien, au début des années 1960, pouvoir rapidement éliminer les maladies infectieuses — de la malaria au choléra, en passant par la pneumonie et la gonorrhée — qui frappaient la planète entière.

Malgré des progrès importants, force est de constater, 50 ans plus tard, que ces maladies sont toujours avec nous. Si la variole a bien été éradiquée, de nouvelles maladies ont été découvertes, dont la maladie de Lyme, l’hépatite C et, bien sûr, le sida.

Faute de pouvoir les éliminer, il faut apprendre à gérer aussi efficacement ces maladies, dont la transmission est parfois extrêmement rapide. Pour ce faire, on se tourne aujourd’hui vers les mathématiciens, spécialisés en épidémiologie, qui travaillent depuis déjà plusieurs décennies au développement de modèles qui permettent de mieux comprendre comment une maladie infectieuse se transmet dans un monde où les frontières disparaissent de plus en plus.

Pour nous expliquer le rôle du mathématicien dans l’étude, mais aussi dans la gestion des grandes épidémies, je reçois aujourd’hui Jacques Bélair, professeur au Département de mathématiques et de statistique de l’Université de Montréal et spécialiste des systèmes dynamiques, c’est-à-dire de problèmes qui évoluent dans le temps. Il travaille, entre autres, sur des questions épidémiologiques.

Merci à la Fondation familiale Trottier et au Fonds de recherche du Québec pour sa contribution à la production de cette émission.

Écoutez l’émission ici :

MP3 - 22.7 Mo

 

Diffusion

Jeudi 26 janvier à 13h30 sur les ondes de Radio Ville-Marie (91,3 FM)
Samedi 28 janvier à 16h00, en rediffusion

L’émission sera également disponible en téléversement sur cette page et en baladodiffusion sur la page Université de Montréal de iTunes U à partir de dimanche 29 janvier.

Pour en savoir plus

Série

Cette émission s’inscrit dans le cadre d’une série sur les mathématiques du vivant et le rôle des mathématiciens dans notre compréhension de la médecine et de la biologie. Ne manquez pas les autres épisodes qui seront diffusés au cours de la saison et qu’on peut retrouver sous l’onglet santé, dans le menu de gauche.

Refaire la science au secondaire

Mardi 17 janvier 2012, par Normand Mousseau // Émissions

La réforme de l’enseignement qui a eu lieu au Québec il y a une dizaine d’années a introduit, entre autres, l’apprentissage par projets, bouleversant les méthodes traditionnelles d’enseignement, mais aussi les enseignants et tout le milieu scolaire.

Si cette réforme soulève encore les passions, pour certains, ce changement a ouvert la porte à revoir les façons d’enseigner, surtout au niveau secondaire, où le décrochage, en particulier chez les garçons, atteint des niveaux carrément inacceptables. Une révision qui devrait favoriser un apprentissage individualisé et ouvert qui prépare mieux les jeunes à une société en constante mutation.

Mais est-ce bien le cas ?

Pour comprendre un peu mieux l’intérêt et les limites de ces méthodes, je reçois Patrice Potvin, professeur en didactique des sciences et de la technologie au secondaire à la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université du Québec à Montréal. Ancien enseignant au primaire et au secondaire, il est l’auteur et le coauteur de plusieurs livres, dont « Le manuel d’enseignement des sciences et de la technologie » et « Regards multiples sur l’enseignement des sciences » tous les deux publiés aux Éditions MultiMondes.

Merci à la Fondation familiale Trottier et au Fonds de recherche du Québec pour sa contribution à la production de cette émission.

Écoutez l’émission ici :

MP3 - 22.3 Mo

 

Diffusion

Jeudi 19 janvier à 13h30 sur les ondes de Radio Ville-Marie (91,3 FM)
Samedi 21 janvier à 16h00, en rediffusion

L’émission sera également disponible en téléversement sur cette page et en baladodiffusion sur la page Université de Montréal de iTunes U à partir de dimanche 22 janvier.

Pour en savoir plus

Série

Cette émission s’inscrit dans le cadre d’une série sur l’enseignement des sciences à tous les niveaux. Ne manquez pas les autres épisodes qui seront diffusés au cours de la saison et qu’on peut retrouver sous l’onglet enseignement, dans le menu de gauche.

Où s’en va le livre ?

Lundi 9 janvier 2012, par Normand Mousseau // Émissions

Le monde du livre est en révolution, on le sait. L’arrivée des grandes librairies en ligne, tel qu’Amazon, il y a près d’une quinzaine d’années, a perturbé considérablement les librairies ayant pignon sur rue. Aujourd’hui, c’est au tour du livre électronique de bouleverser l’équilibre fragile qui s’était établi.

Que restera-t-il, d’ici quelques années, de ce commerce vieux de plusieurs centaines d’années et sur lequel repose, encore aujourd’hui, le savoir de l’humanité ?

La réponse à cette question n’est peut-être pas aussi universelle qu’on le croit. Au fil du temps, chaque société a développé une relation particulière avec le livre et la libraire française ou américaine n’est pas la librairie québécoise. La librairie scientifique n’est pas non plus la librairie généraliste.

Quelles sont les règles qui régissent le monde du livre ? Comment le Québec se compare-t-il avec l’étranger ? À quoi doit-on s’attendre au cours des prochaines années ?

Pour répondre à ces questions, et à plusieurs autres, nous recevons cette semaine Régis Millot, qui fut libraire pendant plus de 15 ans dans le secteur génie, sciences et administration à l’UQAM et à l’Université de Sherbrooke. Il poursuit aujourd’hui des études doctorales en administration et est chargé de cours en édition à l’Université de Sherbrooke.

Merci à la Fondation familiale Trottier et au Fonds de recherche du Québec pour sa contribution à la production de cette émission.

Écoutez l’émission ici :

MP3 - 22.7 Mo

 

Diffusion

Jeudi 12 janvier à 13h30 sur les ondes de Radio Ville-Marie (91,3 FM)
Samedi 14 janvier à 16h00, en rediffusion

L’émission sera également disponible en téléversement sur cette page et en baladodiffusion sur la page Université de Montréal de iTunes U à partir de dimanche 15 janvier.

Gaz de schiste - Révolution énergétique ou contre-révolution environnementale ?

Mardi 3 janvier 2012, par Normand Mousseau // Émissions

Si la question du gaz de schiste est restée très présente dans les médias depuis 18 mois environ, la plupart des discussions se sont concentrées sur la pertinence et les risques d’exploiter les gisements qui se trouvent sous la plaine du Saint-Laurent, sur la Rive-Sud, entre Montréal et Québec.

Or, peu importe que le Québec se lance ou non dans l’exploitation de cette ressource, le gaz de schiste est déjà en train de bouleverser la donne énergétique en Amérique du Nord et dans le monde entier. Aux États-Unis, plus de 35 % du gaz naturel produit est obtenu par fracturation hydraulique. Même chose en Colombie-Britannique, où 50 % de la production de 2010 provenaient de shales gazières.

Dans cette émission, je discute de l’impact de cette nouvelle ressource pour l’équilibre entre les différentes sources d’énergie fossile, mais aussi sur le développement d’énergies propres renouvelables et la lutte aux changements climatiques. La révolution du gaz de schiste a un impact beaucoup plus grand qu’on le pense généralement sur l’avenir de la planète et il est important de regarder au-delà de nos frontières.

C’est ce que je propose ici.

Merci à la Fondation familiale Trottier et au Fonds de recherche du Québec pour sa contribution à la production de cette émission.

Écoutez l’émission ici :

MP3 - 21.6 Mo

 

Diffusion

Jeudi 5 janvier à 13h30 sur les ondes de Radio Ville-Marie (91,3 FM)
Samedi 7 janvier à 16h00, en rediffusion

L’émission sera également disponible en téléversement sur cette page et en baladodiffusion sur la page Université de Montréal de iTunes U à partir de dimanche 8 janvier.

Pour en savoir plus

Série

Cette émission s’inscrit dans le cadre d’une série sur l’énergie et le défi que son approvisionnement pose dans un contexte de lutte aux changements climatiques et de demande en hausse constante. Ne manquez pas les autres épisodes qui seront diffusés au cours de la saison et qu’on peut retrouver sous l’onglet énergie, dans le menu de gauche.

L’équipe de la Grande Équation vous souhaite de Joyeuses fêtes et vous offre ses meilleurs voeux pour 2012 !

Mardi 20 décembre 2011, par Normand Mousseau // Émissions

Voilà une première saison qui se termine pour la Grande Équation et toute l’équipe tient à vous remercier pour votre fidélité et vos commentaires qui nous permettent d’ajuster notre tir et de constamment travailler à améliorer l’émission.

Nous désirons également souligner le soutien d’Aubert Landry, de la Direction des communications à l’Université de Montréal, de Claudette Lambert, directrice de la programmation à Radio Ville-Marie, de la Fondation des chaires de recherches du Canada.

Il nous fait plaisir de vous annoncer que vous pourrez continuer à entendre La Grande Équation durant la saison hiver/printemps 2012. Nous planifions déjà une saison emballante qui vous présentera, entre autres :

  • Une série sur les mathématiques du vivant avec Jacques Bélair, Jean-Marc Lina et Fahima Nekka.
  • Une série sur l’enseignement des sciences avec Cyrille Barrette, Félix Maltais, Patrice Potvin et Marcel Thouin
  • Une série sur la nanoscience avec, entre autres, Richard Martel et Teodor Vérès.

Et bien plus encore !

Durant la période des fêtes, nous avons le plaisir de vous offrir deux émissions particulièrement appréciées : Hydroélectricité, une énergie vraiment propre ? avec Martine Ouellet et Le monde fascinant des insectes avec Jean-Pierre Bourassa.

En espérant vous retrouver tout aussi nombreux pour la prochaine saison qui commencera le 5 janvier, nous vous souhaitons de très Joyeuses fêtes et vous offrons nos meilleurs vœux pour l’année 2012.

Ginette Beaulieu
Daniel Fortin
Marc-André Miron
Normand Mousseau

Dialogue Science et Société

Mardi 13 décembre 2011, par Normand Mousseau // Émissions

Les relations sont souvent ardues entre le monde scientifique et la société dans son ensemble. Hors, il est difficile aujourd’hui d’éviter les questions scientifiques, que l’on parle d’exploitation des gaz de schistes, de procréation assistée, de peines plus dures pour les criminels ou des risques associés aux boissons énergisantes.

Dans un tel contexte d’omniprésence de la science, toute discussion qui repousse les faits et les savoirs scientifique est donc condamnée à ne pas dépasser le stade de l’idéologie, sur laquelle la réalité a très peu d’emprise.

Discuter de la relation entre la science et la société implique de discuter de la position adoptée face à la connaissance, mais également du soutien de la société pour la recherche de la connaissance et des pressions de celle-ci sur les sujets étudiés et les approches retenues. Car la science, dans sa conduite au quotidien, est très fortement affectée par les orientations choisies par la société.

On peut imaginer que ces questions, qui semblent parfois abstraites, soient réservées aux sociologues ou aux professeurs déjà bien établis dans leur carrière. Ce n’est pas le cas, heureusement, car elle nous touche tous directement ou indirectement, par les décisions politiques, sociales et économiques qui découlent de ce savoir.

Je reçois cette semaine à l’émission deux invités, Janet Prince et Ameur Manceur, tous deux inscrits au doctorat en science à l’Université McGill, qui ont décidé que cette question les regardait également, eux qui sont encore en formation, et qui en collaboration avec des collègues étudiants, sont allés jusqu’à organiser une journée de réflexion et de discussion sur le sujet.

Merci à la Fondation familiale Trottier et au Fonds de recherche du Québec pour sa contribution à la production de cette émission.

Écoutez l’émission ici :

MP3 - 23.2 Mo

 

Diffusion

Samedi 17 décembre à 16h00 sur les ondes de Radio Ville-Marie (91,3 FM)
Jeudi 22 décembre à 13h30 , en rediffusion

L’émission sera également disponible en téléversement et en baladodiffusion sur le site de La Grande Équation et la page Université de Montréal de iTunes U.

Pour en savoir plus

Sobriété énergétique

Mercredi 7 décembre 2011, par Normand Mousseau // Émissions

Depuis quelques années, l’énergie a pris une place prépondérante dans l’actualité.

Ce fut d’abord la crainte, pour l’Amérique du Nord, de manquer de gaz naturel, ce qui a poussé les gouvernements à multiplier les projets de ports méthaniers, malgré l’opposition féroce d’une partie importante de la population.

Ce fut ensuite l’augmentation fulgurante du prix du pétrole qui est passé, en quelques années, d’environ 25 dollars le baril à près de 150, en juillet 2008, précipitant une des pires crises financières mondiales des 100 dernières années.

Après un peu de répit, qui a permis à la planète de retrouver une certaine croissance économique, la remontée du prix du pétrole à plus de 100 dollars le baril a de nouveau chamboulé l’économie mondiale et on se retrouve aujourd’hui à l’aube d’une nouvelle période de récession globale.

Malgré ces crises à répétition, nos gouvernements refusent de débattre des véritables enjeux énergétiques auxquels nous devons faire face si nous voulons sortir de ce cycle infernal.

Daniel Rousse, professeur du Département de génie mécanique de l’École de technologie supérieure, n’a pas peur de traiter de ces enjeux. Il nous parlera de ses intérêts, mais surtout de sobriété énergétique, seule façon, pour lui, de relever le défi d’un développement aussi durable que possible.

Merci à la Fondation familiale Trottier et au Fonds de recherche du Québec pour sa contribution à la production de cette émission.

Écoutez l’émission ici :

MP3 - 23 Mo

 

Diffusion

Jeudi 8 décembre à 13h30 sur les ondes de Radio Ville-Marie (91,3 FM)
Samedi 10 décembre à 16h00, en rediffusion

L’émission est également disponible en téléversement et en baladodiffusion sur la page Université de Montréal de iTunes U.

Pour en savoir plus

Cette émission s’inscrit dans le cadre d’une série sur l’énergie et le défi que son approvisionnement pose dans un contexte de lutte aux changements climatiques et de demande en hausse constante. Ne manquez pas les autres épisodes qui seront diffusés au cours de la saison.

1 | ... | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20